Faune, Nature et Voyages

vendredi 31 octobre 2014

Les Violets

Vendredi 31 Octobre 2014

Bécasseau violet - Purple Sandpiper
La marée est pleinement haute lorsque j’arpente la flèche littorale avec ses gros cailloux encore trempés par les petites vagues qui les frappent inlassablement. Le vent, léger est mordant.

Des pêcheurs, toujours présents en ce temps-ci de l’année, taquinent la truite de mer. C’est leur dernier bastion où c’est encore permis de pratiquer leur sport favori. Je fais une petite jasette avec eux. En me levant la tête, sur un gros caillou encore entouré d’eau, j’aperçois de petites boules noires qui cherchent à se cacher du vent cherchant une position qui améliorerait leur confort pour faire un petit repos.

Bécasseau violet - Purple Sandpiper
 Le Bécasseau violet est un limicole dont le mauvais temps ne semble avoir aucune emprise. Il choisit même ce temps pour déclencher sa descente vers le Sud en faisant quelques arrêts ici et là.

Bécasseau violet - Purple Sandpiper
 Nous pouvons l’observer au Lac Saint-Jean, sur les îles rocailleuses, le long du Saguenay et à sa sortie sur le fleuve à Tadoussac.

Bécasseau violet - Purple Sandpiper

dimanche 26 octobre 2014

Course de type Spatam

Samedi 25 Octobre 2014

C'est sur invitation que j'ai assisté à une course de type Spartam au Club de ski de fond le Norvégien à Jonquière. Avec deux amies photographes nous nous étions donné comme mission d'immortaliser l'évènement.

Une course de type Spartam est une course avec des obstacles ou des épreuves à faire le long de trajet en nature de distance variée. Celle du Norvégien était de 5 kilomètres sur des pistes de ski fond dont le dénivelée était variable. Il y avait 1500 inscrits de toutes catégories. Environ à mi-parcours, les concurrents devaient affronter différentes épreuves dont des escalades de mur, tir au javelot, tir de bloc de ciment, traverse à bras d’une échelle suspendu, transport de sceau de pierre, saut au dessus d’un feu, et quelques autres.

Si l’épreuve n’était pas complétée, le concurrent devait faire des pompes et des sauts au nombre de 15. Les départs se faisaient par vague de 30 minutes et de 50 inscrits. C’était une compétition amicale qui n’était même pas chronométrée sinon par la montre que vous portiez au poignet.


La priorité était à la bonne humeur et au plaisir. Pas besoin de vous dire que les participants en ont sué un bon coup. Chacun attendait son copain ou des membres de la famille après chaque épreuve tout en se moquant des déboires de chacun mais aussi et surtout à les encourager et les aider.

Nous avons surtout suivi les performances de la famille Claveau et de ses amis. Une quinzaine de mordus de ce type de course. Entraide, plaisir et rire étaient de mises.


mardi 14 octobre 2014

Oie des neiges de LaBaie

Lundi 13 Octobre 2014

Oie des neiges - Snow Goose
Le Lac Saint-Jean de LaBaie est séparé que par une centaine de kilomètre. Est-ce un second arrêt ou encore des oiseaux qui ont préféré passé tout droit au dessus du Lac et s’arrêter ici. Allez savoir, mais ce que je sais c’est que c’est en pleine ville qu’elles ont décidé d’utiliser le Saguenay comme dortoir.

Chaque jour, nous les observons s’élever au dessus de la ville pour rejoindre les champs des alentours pour s’y nourrir et revenir un peu plus tard dans la journée au plaisir de plusieurs observateurs.

Oie des neiges - Snow Goose
Nous les entendons ensuite jacasser dans un concert ahurissant. Que se racontent-elles, j’aimerais bien connaître leur langage. À l’arrivée d’un voilier, le son s’intensifie comme pour se dire bonjour. Puis sans s’arrêter, elles continuent leurs jacassements se donnant s’en doute des nouvelles de leur incursion dans les terres.

Oie des neiges - Snow Goose
 Le paysage de la Baie des Haha avec le Fjord coloré de ses feuilles automnales, des bateaux visiteurs et de ses maisons cintrant la Baie rehaussent la beauté du spectacle du va et viens dans le ciel de ces oiseaux au plumage blanc.

Oie des neiges - Snow Goose

L'OIe des neiges à Saint-Gédéon

Dimanche 12 Octobre 2014

Oie des neiges - Snow Goose
L’Oie des neiges est un oiseau dit arctique parce qu’elle y habite et y niche l’été. En hiver elle migre vers le Sud pour s’arrêter au Sud des Etats-Unis et Nord du Mexique.

Oie des neiges - Snow Goose
Avec le temps et le nombre ses corridors de migration ont été modifié afin qu’elle puisse s’arrêter dans des zones d’alimentation pouvant suffire à une augmentation tangible de sa population.

En effet sa population a tellement augmenté qu’elle a du s’adapter à de nouvelles sources de nourriture dont les cultures de céréale ou autres. Étant peu présente dans notre région du Saguenay Lac-Saint-Jean, elle est en période de migration. omniprésente.

Oie des neiges - Snow Goose
Sur son couloir de migration il y a des arrêts pour refaire le plein d’énergie. Pour vous nommer les plus populaires, le Lac Saint-Jean, la Baie des Haha, Québec et le fleuve, Victoriaville et son bassin hydraulique sont les plus populaires.
Oie des neiges - Snow Goose


Au Lac comme on dit ici, elle fait un premier arrêt au Nord et au Sud soit à Saint-Gédéon. Elle choisit ses plages estivales pour s’y reposer entre ses repas. Les compter devient si difficile que nous pouvons qu’en estimer le nombre. Lors de ma visite, c’est à 20,000 que nous avons estimé le nombre sur les plages.

Paysage de la forêt boréale

Jeudi 09 Octobre 2014


La forêt boréale est considérée comme l’une des plus grandes zones forestières de la planète. Elle se situe dans les latitudes nordiques et fait une large bande circumpolaire couvrant tout l’Amérique du Nord et la Russie.


Nous y trouvons principalement des Épinettes, Sapins, Mélèzes, Peupliers et Bouleaux, des arbres qui résistent facilement au froid intense de cette zone. Obligatoirement elle est aussi couverte de lacs, rivières, tourbières.

Bien que difficile à observer, au delà de 150 espèces d’oiseaux y vivent ainsi que plusieurs mammifères, insectes et autres.


Elle joue un rôle prédominant au maintien de la qualité de l’air en purifiant l’air et l’eau et fournit plusieurs aliments et matières renouvelables.


dimanche 12 octobre 2014

Le Caribou forestier

Jeudi 09 octobre 2014

Tenez-vous bien ! Savez-vous à combien on estime la population de caribou au Canada ? À plus de 2,4 millions. On le divise en 4 sous espèces, les deux que nous connaissons le plus, du moins dans notre région et le Caribou de la toundra et le Caribou forestier. Les deux autres sont le Caribou de Peary et le Caribou de Grant.

Caribou forestier
 Celui qui me concerne est le Caribou forestier ou le Caribou des forêts que l’on retrouve entre le 49e et le 55e parallèle. Ce dernier vit surtout dans les grandes forêts boréales. On divise encore le caribou forestier en trois. Le toundrique qui est concentré en haut du 55e parallèle et le montagnard, confiné au Chics-Chocs dans le parc national de la Gaspésie.

Caribou forestier
 Le Caribou forestier comme le montagnard d’ailleurs sont considérés comme des espèces vulnérables. Des mesures sont déjà prises pour le protéger. Étant donné qu’il ne fréquente pas les milieux ouverts tel les zones d’abattage, de grandes zones forestières lui ont été assignées. On croit qu’en protégeant son habitat on réussira à maintenir sa population.

Caribou forestier

mercredi 1 octobre 2014

Les Couleurs de la Jacques-Cartier

Mercredi 01 Octobre 2014

La rivière Jacques-Cartier coule dans la vallée du même nom. Celle vallée a la particularité d’être un endroit privilégié pour la croissance des feuillus contrairement où un peu plus haut nous y trouvons quasi que des sapins ou des épinettes.

Nous y trouvons principalement du bouleau et surtout des érables dont les feuilles en automne se parent de milles couleurs rendant le flanc des montagnes d’un mélange de jaune et de rouge.

Ces vives couleurs se reflète sur la surface de l’eau limpide de la rivière qui comme un miroir fait une copie conforme de ce qu’il y a au dessus d’elle. Lorsque le soleil se montre au dessus du sommet des montagnes, elle donne un rendu de couleur feu.


Nos yeux ne se fatiguent de regarder alors les magnifiques paysages qui se composent tout le long de la route qui longe la rivière.